MOUVEMENT RADICAL Social-Libéral 34

C’est le 20 juin : « Journée mondiale des réfugiés »  (World Refugee Day)

Le 20 juin : « Journée mondiale des réfugiés »  (World Refugee Day)

Les Nations Unies ont adopté une Convention le 28 Juillet 1951, par laquelle a été créé le statut de réfugié. Par la résolution 55/76 de l’Assemblée Générale des Nations Unies, du 4 Décembre 2000, année du 50e anniversaire de l’adoption de ladite Convention, il a été décrété qu’à compter de 2001, le 20 Juin sera la journée internationale des réfugiés, en témoignage de solidarité avec l’Afrique, qui abrite le plus grand nombre de réfugiés et avec l’accord avec l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA).

Selon le rapport dramatiquement historique de 2019 et selon les estimations du Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR), ces déracinés se répartissent entre les déplacés internes (41,3 millions), les réfugiés (25,9 millions) et les demandeurs d’asile (3,5 millions). Plus de 80 % restent dans les pays pauvres.

Le rôle de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, est plus que jamais déterminant. Ses actions envers les réfugiés et les déplacés internes afin de protéger les plus vulnérables, sont menées dans de nombreux domaines tels l’éducation, la santé, le développement des économies locales, etc…….

« Les conventions internationales et la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme font obligation aux États européens, entre autres, de ne pas renvoyer un réfugié vers un pays où ses droits humains seraient bafoués et reconnaissent à quiconque le droit de franchir une frontière pour se mettre à l’abri dans le but de demander l’asile auprès d’un État. » précisent les textes.

La pandémie de COVID-19, causée par le coronavirus, met en danger toutes les populations à travers le monde, y compris les réfugiés et autres personnes déracinées par les conflits et les persécutions. Le monde compte 79,5  millions personnes les ayant fui.

L’actuelle crise sanitaire, économique et sociale a des conséquences directes sur des millions d’enfants exilés à travers le monde, elle exacerbe les vulnérabilités et l’exposition à de plus grandes violences.

C’est lors de ce rendez-vous annuel qu’acteurs institutionnels, associations, réfugiés et société civile se réunissent pour célébrer les valeurs d’accueil et de solidarité et faire découvrir les actions menées sur le territoire français en faveur des personnes accueillies.

Le Mouvement Radical / Social-Libéral de l’Hérault tient à souligner l’important travail de l’État et la mise en œuvre par des structures associatives, grâce à différents partenaires, des nombreux dispositifs d’accueil et d’insertion des réfugiés proposés et notamment sur le territoire de l’Hérault. Tous sont mobilisés au quotidien pour assurer, dans les meilleures conditions, l’accueil des migrants, notamment les demandeurs d’asile et l’intégration des réfugiés. 

En effet, si les réfugiés ont accès aux dispositifs sociaux de droit commun, les difficultés qu’ils peuvent rencontrer dans leur intégration justifient la mise en oeuvre de dispositifs spécifiques en leur faveur.

Plus que jamais à l’échelle de nos territoires, la pandémie de COVID-19 nous a montré à quel point chacun de nous a un rôle à jouer dans la société et peut faire la différence. 

Cette conviction est au cœur de la campagne 2020 du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) : Nous rappeler que chacun d’entre nous peut agir et apporter un changement positif à la société, pour un monde plus juste et inclusif, car ”chaque geste compte”. 

Laisser un commentaire